Ginette

Ginette a pris sa retraite. Après 23 ans passés comme caissière d'un supermarché dont elle a fait l'ouverture.

Son supermarché est situé dans un quartier populaire de sa ville, constitué de quelques blocs d'immeubles, doté d'une école maternelle, d'une école primaire, d'un collège, d'un bureau de poste, d'un centre social, d'une annexe de la bibliothèque municipale et de quelques commerces dont une pharmacie et une perception. Quelques hectares quelque peu excentrés, du fait des aléas de l'urbanisation sans doute, bordés par une voie ferrée et une voie rapide et desservis par une seule ligne de bus.

Ginette a vécu dans ce quartier, dont elle a déménagé deux ou trois ans avant sa retraite. Elle ne supportait plus de croiser les clients du supermarché, en dehors de ses heures de travail. Elle s'est installée de l'autre côté du fleuve, cela fait quelques kilomètres à parcourir désormais, un pont à franchir mais il y a pire comme trajet de travail et on peut le supporter s'il s'agit de gagner sa croûte.

Si Ginette fait parler d'elle après avoir pris sa retraite c'est parce qu'elle a un caractère de cochon, le genre de caractère qui laisse des souvenirs que l'on évoque avec soulagement. Parmi les clients su supermarché, Ginette avait ses têtes, et celles qu'elle n'avait pas préféraient l'éviter et attendre qu'ouvre une deuxième caisse pour payer leurs achats.

Certains de ses collègues n'étaient pas mieux lotis et évitaient autant que possible d'avoir recours à elle en cas de problème.

Mais Ginette a pris sa retraite il y a trois mois et les clients, comme les collègues, respirent enfin.

Est-ce parce que Ginette est veuve ? Est-ce parce qu'elle cherche à meubler quelques loisirs de sa nouvelle vie de retraitée ? Toujours est-il qu'elle revient de temps en temps au supermarché, qu'elle franchit le fleuve pour aller faire des courses et ne pas dire bonjour aux connaissances qu'elle croise.

Dans le supermarché, elle scrute tous les rayons et fait un scandale lorsqu'elle constate que la date de limite de consommation des articles est dépassée, ou qu'elle est bientôt atteinte mais que l'article n'a pas été mis en promotion...

Elle ne remplit son panier qu'avec les produits dépourvus d'étiquettes de prix puis elle va payer en choisissant systématiquement la caisse tenue par un des collègues qu'elle avait dans le nez.

Elle prend ensuite son temps pour vérifier son ticket et s'assurer que toutes les promotions et réductions ont bien été prises en compte...

Ses collègues recensent ses visites, guettant un relâchement, signe peut-être que Ginette est en train de tourner la page et qu'ils pourront en faire autant.